posté le 15-12-2010 à 11:14:01

la couronne de noël !

                               Bonjour à tous !

Aujourd'hui j'ai encore un beau soleil bon il fait toujours froid mais c'est comme même agréable de le voir et puis aujourd'hui je vais vous parler des couronnes de noël la 1er photos c'est ma couronne qui est sur ma porte d'entrée les autres je l'ai est trouver sur le net je vais donc vous souhaiter à tous une bonne journée car comme tout les  mercredi je cour partout et puis mon cheri ce soir et en vacances et demain si tout va bien (pour le temps) nous allons acheter les cadeaux de noël pour les filles voilà je vous embrasse tous et à très bientôt gros bisous a tous

                          

 

 

IX- Couronne de noël
1. Qu'est-ce que l'avent ?

L'Avent, du latin adventus , qui signifie « arrivé, venue », est une période de 4 semaines avant la veille de Noël durant laquelle les Chrétiens devaient s'imposer le plus souvent en jeûnant, à l'approche d'une fête. Pendant ce temps, on préparait le repas, on nettoyait et décorait la maison.

L'Avent représente les 4 semaines précédant la fête de Noël, mais ce sont les 4 dimanches de ces semaines qui importent le plus. Depuis le pape Grégoire I er (XIème siècle) c'est la période de la préparation à la venue du Christ, et le début de l'année liturgique pour les Chrétiens.

L'avent commence le premier dimanche qui suit le 26 novembre, et chaque dimanche de l'Avant, on allume une bougie.


2. Couronne de l'Avent - couronne de noël
La couronne de l'Avent est née au XVIème siècle en Allemagne pour que les Chrétiens se préparent à la grande fête de Noël. La couronne de l'avent est un cercle qui rappelle aux Chrétiens que chaque année est la période où Jésus revient.

Mais la légende raconte que la couronne de l'Avent aurait été créée à Hambourg vers 1850 dans un orphelinat par le pasteur Heinrich WICHERN. Elle est faite de plusieurs branches de sapin, de laurier, de houx, de gui, de pommes de pin et de rubans de couleur. Elle porte 4 bougies, une pour chaque semaine de l'Avent ; au cours de la première semaine, on en allumait une, deux la deuxième semaine et ainsi de suite.

Cette tradition qui nous vient d'Allemagne s'est ensuite répandue dans les pays scandinaves avant de gagner l'Amérique du Nord et une bonne partie de l'Europe. La couronne de Noël pouvait alors être suspendue au plafond, servant ainsi de luminaire, ou déposée sur une table.

                                       noel_071.gif

Pour certains sa forme ovale évoque la couronne d'épines que portait Jésus sur la Croix, pour d'autres elle est plutôt le symbole du temps qui ne s'arrêtera jamais.
 


Commentaires

 

1. 472481  le 15-12-2010 à 11:55:12

Bonjour Holly,
ta couronne est bien jolie chez moi pas de soleil mais un froid polaire, je vais rester bien au chaud.
Bonne journée ma belle
Gros bisous
Nanou

2. nathalie21  le 15-12-2010 à 13:20:25  (site)

Kikou!!!!! Elle est trés belle ta couronne!!!!! Nous on avais du soleil jusk'a maintenant, & la il est partie sniffff lol passe une belle aprés-midi!!! Bibi doux...Nath & bisounours

3. bientotlafamily6  le 16-12-2010 à 06:04:41

Un Kikou ! ma Holly j'espére que tu va bien !!! moi mon chéri est en vacance pour 15 jours vendredi soir !!! et j'avoue que j'ai trop Hâte !!!! Sa va faire un bien fou a tout le monde de ce laisser aller pendant 15 jours et d'arrêter de regarder la pendule !!! Bisouilles et bon acahts de noel !!!

 
 
 
posté le 14-12-2010 à 09:42:32

le bas de noël !

                          Bonjour à tous !

Cette nuit il est tomber eu un peu de neige et ce matin tout et blanc j'espere que sa va rester comme celà et que la neige parte ailleur

aujourd'hui voici encore une légende et ces celle du bas de noël je vous souhaite à tous de passer une bonne journée je vous embrasse tous et à très bientôt gros bisous

   En Amérique, le traditionnel bas de Noël remonte en fait à la fin du XIXe siècle. Les premiers à faire mention du bas de Noël suspendu à la cheminée furent l'illustrateur Thomas Nast, dans ses dessins, et l'écrivain George Webster dans un récit racontant la visite de Santa Claus.

Au Québec tout comme en Acadie, la coutume voulant que les enfants placent leurs souliers près de la cheminée pour que l'Enfant Jésus d'abord, et le père Noël plus tard, puisse y déposer des cadeaux la nuit de Noël ne semble pas remonter au delà de cette période. Cette coutume nous est probablement venue des pays européens, où elle était pratique courante au XIXe siècle.

Chez certaines familles québécoises, les enfants accrochaient leur bas au pied du lit plutôt que de le suspendre près de la cheminée ou d'y déposer leurs souliers. Cette coutume aurait cessé au cours des années 1930, lorsqu'on commença à dresser un arbre de Noël dans la maison et à y placer les cadeaux à son pied.

Pour les habitants des Prairies canadiennes, les mandarines japonaises ont une signification particulière. Présents de l'Orient, depuis 110 ans, leur arrivée pendant la saison la plus froide égaie de nombreux foyers au temps des fêtes. Aujourd'hui, le père Noël accompagné de jeunes Japonaises vêtues de kimonos traditionnels, accueille chaque année, au port de Vancouver, le premier arrivage de mandarines japonaises. Le matin de Noël, de nombreux enfants trouvent ces fruits savoureux dans leur bas de Noël.
 


Commentaires

 

1. 472481  le 14-12-2010 à 08:53:05

Bonjour Holly,
trés belle légende que je ne connaissais pas merci pour ce jolie billet instructif.
Chez moi pas de neige mais gris et trés froid - 6°ce matin.
Je te spuaite une douce journée au chaud.
Gros bisous NanouNine

2. kristel10  le 14-12-2010 à 13:06:30  (site)

et bien ke de choze sur se billet ki se la raconte belle holly
bon cher moi dans l aube le departement 10 il a negé aussi ....viens jte paris ke c moi ki lancera la boule la plus loin .....tralalaaaaa bisouxxx

3. nathalie21  le 14-12-2010 à 13:18:30  (site)

Kikou Holly!!!!! Chez nous en Bourgogne il neige depuis une bonne heures & elle tiens grrrrrr lol Passe une belle aprés-midi bien au chaud...Bibi doux....Nath & bisounours

 
 
 
posté le 13-12-2010 à 10:47:15

quelle folle journée !

                 

                        Bonjour à tous !


En ce lundi bien froid bon je vous raconte mon week-end d'abord vendredi mon cheri et moi nous sommes aller au salon du cheval qui était a villepinte nous y sommes aller car nous avions pas mal de choses a acheter la bas : des tapis de selles, des mors, des filets. nous avons trouver tout se qu'il nous fallait avec beaucoup de mal car les prix sont  il on drolement augmenter comparer au autre année c'est dingue.


Mais pour le reste nous sommes drolement déçu car il y avait presque rien pas rapport au autre année je croit pas que j'y retournerait sauf il nous avons besoin de matériel


Et puis ho je devrait pas dire cela car je suis d'originaire de la banlieue parisienne mais les parigos sont vraiment égoiste car au retour nous étions garer dans le parking du salon qui est payent mais on a pas le choix car si on se gare autre par on risque que notre voiture finisent a la fourriere donc en montant dans la voiture mon cheri tourne la clé et rien plus de batterie

 donc on se mais a pousser la voiture et il y avait des gens qui passait a coté et vous aurait crue qu'il serait venue nous donner un coup mains tu parle rien tu peut être dans la M...... il te laisse dedans c'est vraiment des gens appart nous chez nous quand il voiyent que tu est dans la M..... il vient de donner un coup mains c'est mormal et bien la-bas c'est marche ou gréve ha j'aime pas cette état d'espris la enfin bon mon cheri va voir une personne qui sont a l'entre pour demander de l'aide et il y a un service de depanneur ouf ! et en plus c'est graduit c'est génail remarquer vue le prix que l'on paye pour le parking il peuvent avoir un service graduit comme celui la.

Le monsieur fait se qu'il faut faire et hop la voiture demarre houai ! on va pouvoir rentré chez nous !


Houai sauf que nous sommes dans paris et dans paris la circulation est méga super difficile nous avons était de bouchon en bouchon pour un trajet qui normalement dure 2h et bien la nous avons mis 4h .


Franchement je sais pas comment il font moi je deviendrai zinzin pourtant j'y ai veçu mais la je peut plus je prefere largement ma campagne au moins quand on prend sa voiture on est sur de me pas avoir de bouchon et d'arriver a l'heure  et même si quand il neige nos route sont pas vraiment dégager je prefere ma campagne qu'à cette vie de fou de paris car la au moins les gens sont pas égoiste et la vie et plus calme vive la campagne  


Puis samedi et dimanche nous sommes rester à la maison bien au chaud voilà je vais vous souhaiter à tous de passer une bonne journée je vous embrasse tous et à très bientôt gros bisous         

 

 

 


Commentaires

 

1. 472481  le 13-12-2010 à 13:18:49

Bonjour Holly,
tout comme toi je laisse Paris aux parisien ou la bas règne le chacun pour soit...
Tu à quand même passée un bon wk.
Je te souhaite un bon début de semaine
Gros bisous
Nanou

2. nathalie21  le 13-12-2010 à 20:32:54  (site)

Kikou!!!!! Avant ke j'aille au dodo je passe te souhaiter une bonne soirée & une belle nuit remplie de bo rêves.... Bibi doux...Nath & bisounours

 
 
 
posté le 12-12-2010 à 09:33:29

un jolie conte

                                   Bonjour à tous !

 

Pour aujourd'hui je vous ai mis un conte de noël très connue que j'adore certe il est triste mais tellement beau je vous laisse donc avec se jolie conte je vous souhaite à tous de passer un bon dimanche je vous embrasse tous et à très bientôt gros bisous

   

La petite fille aux allumettes
Conte d'Andersen

Il faisait effroyablement froid; il neigeait depuis le matin; il faisait déjà sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l'année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait dans la rue: elle n'avait rien sur la tête, elle était pieds nus. Lorsqu'elle était sortie de chez elle le matin, elle avait eu de vieilles pantoufles beaucoup trop grandes pour elle. Aussi les perdit-elle lorsqu'elle eut à se sauver devant une file de voitures; les voitures passées, elle chercha après ses chaussures; un méchant gamin s'enfuyait emportant en riant l'une des pantoufles; l'autre avait été entièrement écrasée.

Voilà la malheureuse enfant n'ayant plus rien pour abriter ses pauvres petits petons. Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait à la main un paquet. Mais, ce jour, la veille du nouvel an, tout le monde était affairé; par cet affreux temps, personne ne s'arrêtait pour considérer l'air suppliant de la petite qui faisait pitié. La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu un seul paquet d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.

Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure blonde. De toutes les fenêtres brillaient des lumières: de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur, celle de l'oie, qu'on rôtissait pour le festin du soir: c'était la Saint-Sylvestre. Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants.

Enfin, après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant aperçoit une encoignure entre deux maisons, dont l'une dépassait un peu l'autre. Harassée, elle s'y assied et s'y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose rentrer chez elle. Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait.
L'enfant avait ses petites menottes toutes transies. «Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts? » C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré d'ornements en cuivre. La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer, lorsque la petite flamme s'éteignit brusquement: le poêle disparut, et l'enfant restait là, tenant en main un petit morceau de bois à moitié brûlé.

Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la muraille qui devint transparente. Derrière, la table était mise: elle était couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s'étalait une magnifique oie rôtie, entourée de compote de pommes: et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et une fourchette fixés dans sa poitrine, vient se présenter devant la pauvre petite. Et puis plus rien: la flamme s'éteint.

L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un arbre de Noël, splendide. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite étendit la main pour saisir la moins belle: l'allumette s'éteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles: il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu.
«Voilà quelqu'un qui va mourir » se dit la petite. Sa vieille grand-mère, le seul être qui l'avait aimée et chérie, et qui était morte il n'y avait pas longtemps, lui avait dit que lorsqu'on voit une étoile qui file, d'un autre côté une âme monte vers le paradis. Elle frotta encore une allumette: une grande clarté se répandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mère.

- Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh! tu vas me quitter quand l'allumette sera éteinte: tu t'évanouiras comme le poêle si chaud, le superbe rôti d'oie, le splendide arbre de Noël. Reste, je te prie, ou emporte-moi.

Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir la bonne grand-mère le plus longtemps possible. La grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait plus ni de froid, ni de faim, ni de chagrin: c'était devant le trône de Dieu.
Le lendemain matin, cependant, les passants trouvèrent dans l'encoignure le corps de la petite ; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire ; elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.

- Quelle sottise ! dit un sans-coeur. Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ? D'autres versèrent des larmes sur l'enfant; c'est qu'ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, c'est qu'ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant dans les bras de sa grand-mère la plus douce félicité

 


Commentaires

 

1. 472481  le 12-12-2010 à 10:49:14

Bonjour Holly je connais trés bien ce conte tu à de la chance j'ai faillit le mettre aussi ,je récupère certain billet de mes blog sur windows qui ferme et j'avais celui -ci j'ai hésité et voilà il est chez toi même triste je l'aime beaucoup.
Je te souhaite un agréable Dimache.
Gros bisous ensoleillé
Nanou

2. bientotlafamily6  le 13-12-2010 à 06:47:18

Un coucou !!! ma Holly j'espére que tu va bien ???? Pour mon adresse tu peux taper sur google Mes amours avec un grand A et tu auras ma page de blog sous l'adresse bientotlafamily6 et biensur le mot de passe !!!! Aussi non je sais pas pourquoi sa marche pas !!!! Bisouilles et bonne journée a toi !!!!

 
 
 
posté le 09-12-2010 à 10:05:44

                             Bonjour à tous ! 

 

Et bien hier il a drolement bien neiger d'ailleur aujourd'hui il y a pas ramassage scolaire donc les filles restent à la maison avec moi.

et ce matin j'ai un très beau soleil ha ça me change du ciel tout gris la il est tout bleu ça remonte un peu le moral.


Et pour ma nanou voici encore une autre légende qui j'espere lui et vous plaira je vous embrasse tous vous souhaite de passer une bonne journée et à très bientôt gros bisous         

 

 

 

 - Origine de la fête de noël
1- Origine du mot « noël »

Il existe plusieurs hypothèses sur l'origine du mot Noël. En voici deux :

  Ce mot n'apparaît nulle part dans les évangiles et n'apparaît dans notre langue qu'en 1175. Le mot vient de l'expression latine « dies natalis » (jour de naissance) employée le jour où les Chrétiens célèbrent la naissance du Christ.
Au fil des années, « natalis » s'est transformé, a évolué phonétiquement en « Nael ».
« Nael » est apparu pour la première fois dans un texte de 1120. L'évolution continue et, en 1175, on écrit pour la première fois « Noël ».
  L'autre hypothèse laisse entendre que Noël viendrait de l'assemblage de 2 mots gaulois utilisés pour désigner la renaissance du soleil au solstice d'hiver : Noio :nouveau (en breton : neuez, en grec: neos)et hel :soleil (en breton : hed, en grec : hélios.)


2. Tradition de la fête de noël

Avant de fêter Noël, au I siècle avant JC, Rome célébrait le culte de Mithra, divinité perse de la lumière.
Le 25 décembre était alors le jour du solstice d'hiver, la naissance de la divinité Mithra le « soleil invaincu » où l'on sacrifiait un taureau en son honneur.
Pour la religion chrétienne, la fête de Noël n'existait pas; c'est à partir du II ème siècle, que l'Église recherche la date précise de la naissance du Christ pour laquelle les évangiles sont muets.
  L'absence de document établissant la date de naissance de Jésus permit de laisser le champ libre à l'Église pour choisir une date qui coïncide avec le solstice d'hiver pour contrer la fête païenne de la divinité Mithra.
C'est vers 330 que l'empereur Constantin fixa la date au 25 décembre, mais ce n'est qu'en 353, sous le pape liberius (ou liberos) que la fête de la naissance du Christ fut instituée à Rome.
L'Église d'orient, qui jusqu'alors célébrait la naissance de Jésus le 6 janvier jour de l'Epiphanie, adopta elle-aussi la date du 25 décembre sur l'initiative de Saint Grégoire de Nazianze, célébrant ainsi la venue sur terre du sauveur.
En 425, l'empereur Théodose codifia officiellement les cérémonies de la fête de Noël, ainsi Noël devint une fête exclusivement chrétienne.
Le concile d'Agde en 506 rendit cette fête obligatoire, et l'empereur Justinien, en 529, en fit un jour férié.
C'est à partir du Vème siècle que l'on commença à célébrer la messe de minuit.
La fête de Noël se repandit progressivement en Europe, puisqu'elle fut célébrée dés le Vème siècle en Irlande, le VIIème siècle en Angleterre, et au VIII en Allemagne.
  Aujourd'hui, Noël est devenu une institution plus traditionnelle pour certain que religieuse. Elle donne l'occasion aux familles de se rassembler, et aux enfants d'avoir des cadeaux.
Qui n'a pas de souvenir merveilleux de cette magique fête de Noël ??


 


Commentaires

 

1. 472481  le 09-12-2010 à 14:01:04

Bonjour Holly,
je te remercie pour cette attention qui me touche...
J'en sait un peut plus maintenant, merci
ma belle je suis heureuse que tu ai enfin un beau ciel bleu et du soleil.
Je te souhaite une bonne aprés midi avec tes puces.
Gros bisous à vous trois
NanouPapa noel

2. nathalie21  le 10-12-2010 à 13:02:25  (site)

Kikou!!!!! C'est avec encore un temps bien gris ke je passe te souhaiter une belle aprés-midi!!!! Bibi doux...Nath & bisounours

3. 472481  le 11-12-2010 à 16:54:31

P'tit coucou du soir, j'espère que tu na pas dévalisée les magasins lolll
Je te souhaite une bonne soirée et un doux Dimanche.
Gros bisous
Nanou

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergeur d'image
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article